Ici tout est dangereux

En l’honneur des 10 ans du collectif HAK, voici une concentration d’œuvres sonores et dangereuses:

Vedette#2


La guitare est rendue incontrôlable grâce à son moteur de machine à laver visé sur la caisse de résonance. Le programmateur, jamais débranché de son moteur depuis l’extraction ordonne les mouvements. Selon les programmes les mouvements sont différents, selon la fatigue du moteur les déplacements changent. En frottant sur le sol, la guitare joue ses accords à vide. L’accordage « blues » de début d’expo evolue selon les actions du public sur les clefs.

Dead Machine

Un détecteur de présence fixé sur le taille haie et relié à l’interrupteur, et le tour est joué: la machine devient féroce. Si on s’approche de sa cage, elle bondit. Ses rugissements apportent une note supplémentaire à la symphonie proposée dans l’espace d’exposition.

L’arme de la table

C’est la version recyclée et amplifiée de Baricadaclou. Le support a été tronçonné au milieu est et devenu les pieds d’une table. Le plateau lui même a été coupé en deux pour pouvoir passer les portes. Tant mieux, les deux trous restants laissent passer les sons diffusés par les haut-parleurs fixés à la structure a roulette. Pour facilité la résonance, le plateau est posé sur les pointes de couteau. Et pour amplifier les sons, des hauts parleurs fixés au plateau font office de micro en entrant dans les « RCA » dédiés au « AUX ». L’ampli (sauvé des poubelles de Barcelone il y a 10 ans) et lui même « gaffé » aux pieds de la table.

The day after

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *