Astronomy Domine

Les intempéries n’aident pas la Corporation dans la lente construction de la fusée. Elle évolue pour cause d’entretien de pièces clefs abimées mais aussi en fonction des découvertes technologiques.

astronomy domine v2

Satellite Of Love.

En résonance à la fusée construite sur le site du LostWood de Melleray, le satellite de XUL prépare son envol sur fond d’incrustation du studio de la webtv du 108. Construit par et pour les clochards célèstes, Ce satellite vole dans les rêves et dans les écrans de contrôle de l’équipe de lancement. Un caddie de supermarché, des chassis de BZ, un ventilateur, un présentoir à carte postale, une parabole de télé. Tout est vissé, tout est articulé, rien n’est soudé.
Le collectif Nature Artificielle a répondu présent au lancement du satellite. Composé de Yannis de Bellair, jipé Dupont, Jérôme Djed Cligny, et Dju Fleureau, les musiciens livrèrent un concert bruitiste duquel se faufilaient de temps à autre des harmonies électroniques clinquantes. Les musiciens astronautes et leur satellite voyagèrent dans le ciel par incrustation vidéo.

Pour accéder aux cieux sans réel système de propulsion, XUL a choisi la transformation de la matière. Les adorateurs de XUL se sont réunis sur le lieu d’adoration de Astronomy Domine.
Ils se sont saisi de l »idole. L’ont descendu de son piédestal pour plus se rapprocher d’elle avant le grand voyage.
photo : Sophie Carles
Puis il fallut porter la déesse en procession à la surface de la terre. Le poids du bois qui la compose, les clous rouillés qui transpercent la peau, les obstacles naturels, ceux ajoutés par la civilisation précédente…Rien de te tout cela n’arrêta les dévots.
photo : Sophie Carles
photo : Sophie Carles
photo : Sophie Carles
photo : Sophie Carles
Arrivez au lieu idéal pour le décollage, les adorateurs hissèrent de nouveau leur bijou de technologie.
photo : Sophie Carles
Une fois la fusée fièrement erigée, la cérémonie pu connaitre son climax : la mise à feu des réacteurs.
photo : Sophie Carles
La fusée pu ainsi décoller et s’élever sous forme de fumée et de chaleur vers les astres.
photo : Sophie Carles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.